Tout sur les procédés d'extraction du pétrole !

Tout sur les procédés d'extraction du pétrole !


Tout sur les procédés d'extraction du pétrole !

Le pétrole assure 97 % des besoins énergétiques de l'homme. Toutefois, son extraction nécessite des procédés complexes. D'ailleurs, quelles sont les procédures d'extraction du pétrole ?

L'extraction naturelle

La récupération primaire s'effectue de manière naturelle. Le pétrole remonte en effet naturellement à la surface. Cette étape peut de plus extraire de 5 à 15 %, voire 20 à 30 % du pétrole enfui. Néanmoins, le taux de récupération dépend de la qualité du gisement et de la quantité de gaz ainsi que de la pression du gisement. Évidemment, à l'issue de ces procédés, l'extraction se poursuit avec la récupération assistée.

Les procédures de récupération primaire reposent sur un mécanisme naturel. L'eau déplace effectivement le pétrole vers la base du puits. La pression souterraine force également le pétrole à jaillir à la surface. Le gaz est de plus répandu au sommet du réservoir. De surcroît, le pétrole brut se déplace depuis la partie supérieure vers les parties inférieures où sont localisés les puits. Quelques matériels, en l'occurrence les vannes sont nécessaires dans la mesure où la pression diminue.

La récupération secondaire

La récupération secondaire repose sur des énergies externes. Ces dernières augmentent en effet la pression du gisement. Cette méthode d'extraction commence avec l'injection de matière pour forcer le pétrole à migrer vers la surface. Il s'agit de gaz, de gaz de pétrole liquéfié, d'eau, d'air ou de dioxyde de carbone. Après la fourniture de matière dans le gisement, la densité globale de fluide dans le puits de forage s'amenuise considérablement.

Par ailleurs, ces procédures réclament de l'énergie, donc une installation de turbines à gaz sur les plates-formes. Toutefois, ces infrastructures entrainent un arrêt temporaire des procédures d'extraction et donc une perte de bénéfice. En outre, la récupération secondaire extrait 30 % de plus du pétrole. Toutefois, ce taux dépend des caractéristiques du pétrole et de la roche-mère. Au total, les récupérations primaires et secondaires parviennent à extraire 35 à 45 % du pétrole brut.

La récupération assistée

L'évolution des techniques d'extraction de pétrole implique une consommation importante d'énergie. Toutefois, les nouvelles méthodes d'extractions récupèrent plus de pétrole du réservoir. La récupération assistée consiste à chauffer le pétrole afin d'atténuer sa viscosité et de faciliter son extraction. La méthode la plus commune reste l'injection de vapeur effectuée au moyen d'une centrale de cogénération. Cette centrale utilise une turbine à gaz pour produire de l'électricité et de la chaleur pour produire de la vapeur.

Par ailleurs, les techniques modernes d'extraction d'hydrocarbures finissent par épuiser rapidement les réserves pétrolières. Pourtant, l'utilisation des énergies renouvelables peut contourner cette éventualité. Justement, en Tunisie, le gouvernement et l'entrepreneur Tarek Bouchamaoui tiennent à engager le pays vers une transition énergétique tournée vers l'énergie solaire et éolienne. Cette perspective a été entamée en Tunisie suite à une constatation de Tarek Bouchamaoui de la diminution considérable des réserves d'hydrocarbures.